Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ecolo Gerpinnes

Un premier élu ecolo à Gerpinnes : historique !

4 Décembre 2012 , Rédigé par Ecolo Gerpinnes

Les candidats de la liste Ecolo aux derniers élections communales vous remercient chaleureusement pour la confiance que vous leur avez manifestée à travers vos suffrages. A l'issue de cette première campagne verte depuis 18 ans, nous obtenons un résultat très concret : l'arrivée, pour la première fois, d'un conseiller communal Ecolo à la table du conseil communal gerpinnois.

Tous nos encouragements à Vincent (Debruyne) ! Il amènera bien plus qu'une petite touche verte "originale" : les Gerpinnois peuvent compter sur son engagement sincère et sur son exceptionnelle capacité d'analyse des enjeux de tout dossier. Il sera évidemment soutenu par notre groupe, qui a déjà repris le chemin du travail ! Ecolo Gerpinnes va continuer à être à l'écoute de chacune et chacun pour contribuer à un "Vivre mieux", avec tous, avec vous ! La prochaine assemblée générale du groupe mettra en place un nouveau bureau, qui pilotera les actions du groupe et son inscription dans le paysage politique de nos villages.

Merci encore pour votre confiance ... go go go Vincent !

Et voici le discours de notre élu, prononcé lors de l'installation du conseil communal ce lundi 3 décembre:

"Monsieur le bourgmestre,

Madame et messieurs les échevins,

Mesdames et messieurs les conseillers,

Mesdames et messieurs en vos titres et qualités,

Pour ma première prise de parole au sein de ce conseil communal, j’aurai souhaité commencer par une citation, intellectuellement fine, qui puisse nous faire réfléchir sur l’intérêt et le sens profond de la politique.

Aussi, ai-je tenté quelques recherches parmi ces maximes de grands hommes, auteurs, philosophes et penseurs.

Mais j’ai dû bien vite déchanter

à lire celle-ci, d’Henry Millon de Montherlant (romancier, académicien français ; 1896-1973) :

« La politique est l’art de se servir des gens »

Ou celle-là, de Paul Valéry (écrivain et philosophe ; 1871-1945) :

« La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde »

Couac ! Le regard de ces auteurs est dur quant à l’exercice de cette gestion publique qui va nous occuper durant six ans. J’abandonne donc là ces grincheux pour en revenir à mes mots plus simples de citoyen.

À vrai dire, une partie de la population partagera probablement ce constat amer quant aux politiques, sans doute une explication de ces votes blancs et nuls en augmentation tiens d’ailleurs à cela.

Nous ne pourrions d’ailleurs pas lui donner tort, à priori, au vu des difficultés à mener ce second tour des élections que constitue la formation d’une majorité communale – toujours moins lisible que les résultats bruts reflétant le souhait de l’électeur.

De là, des choix étonnants ont été faits : deux exemples

- Le premier : l’ouverture de la majorité absolue à un partenaire est un beau symbole… mais nous espérons qu’il ne sera pas que cela… et nous avons des craintes d’une part, à lire une certaine docilité du MR n’ayant pas pu obtenir le poste de 1er échevin, par exemple, poste de 1er échevin qui donne de l’envergure pour un vrai second du bourgmestre ; donne l’intention du dominant de respecter d’égal à égal son partenaire minoritaire. Le plus fort a ici besoin de s’affirmer prenons en acte.

- Le second une belle possibilité de la réforme du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation n’a pas été saisie : laisser la présidence du conseil communal à un autre que le bourgmestre aurait été une preuve d’avancée vers une gouvernance plus large, plus ouverte. Dommage, d’autant que vous aviez pourtant le choix des noms au sein de votre large majorité.

Mais - je vous rassure, mon intention de départ demeure- il existe une lecture plus enthousiaste à donner de la Politique et j’espère que nos débats pour les six ans à venir s’en trouveront inspirés.

Car les votes des Gerpinnoises et des Gerpinnois, aujourd’hui représentés dans la composition de notre conseil communal, ont aussi leur part d’espoirs et le sens du politique est justement que nous transformions ces espoirs en engagements, que nous les traduisions en projets, en aboutissements.

- Je commencerai par balayer devant ma porte : franchir le seuil de ce conseil communal pour la toute première fois est une responsabilité pour Ecolo, une responsabilité dont je souhaite me montrer digne, que je souhaite occuper au plus proche des Gerpinnois.

- Soulignons ensuite le renouveau parmi les élus au sein du conseil : deux tiers de ceux-ci (14 sur 23) n’étaient pas présents sous la précédente législature. Vous l’avez souligné, M. le bourgmestre, cela se marque de surcroit par la baisse de la moyenne d’âge au sein du conseil, comme par une féminisation de celui-ci. Gageons que cela est un signal fort et que nous ne devrons pas l’oublier en cours de route : les Gerpinnois ont envie d’une entité dynamique, portée par de nouvelles personnes.

- Enfin, et il faut le saluer aussi, le Code de la Démocratie Locale a instauré cette règle de nommer bourgmestre le mieux élu de la liste la mieux représentée du pacte de majorité : à Gerpinnes, ce choix a été clair, nous avons un bourgmestre bien élu.

Votre responsabilité est d’autant plus grande et nous mesurerons au fil du temps cet engagement à l’aulne des espoirs que vous avez suscités.

Vous pourrez compter sur ma vigilance, sur le relais de la parole citoyenne que je m’efforcerai d’être, mais aussi – car il y a une part de sentiments et d’attachements à sa commune dans ce mandat -sur mon enthousiasme à préserver et développer notre belle entité. En cela, j’espère que nous aurons à 23 conseillers l’occasion de construire ensemble – avec chaque Gerpinnois - cette citation positive de ce que doit être le politique et que je recherchais pour préparer mon intervention."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article